Babordages

Pendant qu'ils ne cherchaient pas d'alternative, nous pensions à un #PlanB.

Un Rom dans mon jardin

Il y a des arguments encore plus cons qu’un tweet de Nadine Morano un soir de pleine lune. Visualise le truc. C’est bon ? Bien, passons à la suite.

Donc si tu pratiques un peu les rézos sociaux, Twitteur et tout, et même dans la vraie vie en fait, et que tu as l’outrecuidance de t’élever contre le sort réservé aux Roms en France (à ce niveau d’ailleurs, tu remarqueras que mai 2012 n’a rien changé hein), tu connais bien ce moment où tu te prends cette sorte de #pointgodwin moderne dans la gueule qui ne permet rien d’autre que le #facepalm intégral :

T’as qu’à les prendre dans ton jardin.

Putain mais oui ! quelle idée de génie ! Je vais prendre des Roms dans mon jardin et le problème sera résolu ! (on est bête parfois hein ?!)

Sauf qu’en fait il y a deux écueils :

  1. Je n’ai pas de jardin.
  2. Même si j’avais un jardin, ça ne réglerait rien du tout.

De fait, même si je voulais recueillir des Roms dans mon (hypothétique) jardin (le voudraient-ils eux, d’ailleurs ?), le premier flic de France, Manuel Valls, serait contre.

Les Roms n’ont pas vocation à rester sur le territoire – Manuel Valls.

C’est tellement bien d’avoir un ministre de l’Intérieur qui ENFIN ne stigmatise pas les immigrés, ne montre pas du doigt les étrangers comme cause principale de tous les malheurs de la France n’est-ce pas ?

Même si je voulais accueillir des Roms dans mon jardin imaginaire, ce serait difficile en fait tant ils sont devenus volatiles. Sur les 15 000 Roms migrants vivant en France, 12 000 ont été déplacés ou expulsés en un an (va lire le billet d’Olivier Timon sur ce sujet. On t’attend).

Revenons-en aux chiffres. On vient de lire que 15 000 Roms vivent en France aujourd’hui. 15 000 putain, c’est quoi ? On s’acharne sur ces gens, rejetés dans leur pays d’origine, rejetés dans leurs pays de destination, mais pourquoi ? On leur fait porter toutes les misères du monde. Un député UMP à la chasse aux voix pour les municipales assume enfin ses pensées racistes, des comités se créent pour exiger leur départ, réunissant élus UMP-FN et PS dans le sud, des habitants les chassent manu militari de leurs campements de fortunes afin qu’ils aillent polluer le paysage de leur misère un peu plus loin, chez des voisins qui les renverront encore un peu plus loin ? Plus loin jusqu’où ? Jusqu’à quel horizon ? Avez-vous oublié que les Roms avant d’être Roms sont des êtres humains ?

Évidemment il est plus facile de toujours taper sur ceux qui ont moins, sur ceux qui sont moins. Ça réconforte. Ça permet de se sentir plus nombreux quand on n’a plus que peu.

Ça permet surtout de mettre la focale sur des gens qui ne sont pas là par choix. Qui n’ont pas choisi de vivre dans nos décharges, dans nos terrains vagues, dans les zones les plus sombres de nos périphéries. C’est facile d’orienter la colère d’un peuple qui souffre et qui n’a pas grand-chose contre une minorité qui a encore moins. C’est facile, car ça permet de détourner l’attention de l’essentiel : le chômage, la paupérisation des classes moyennes et prolétaires (ça faisait longtemps que t’avais pas lu ce mot, hein ?).

La vérité c’est que dans un pays qui a cédé son pouvoir politique à une superstructure non élue, le contrôle (pour ne pas dire l’exacerbation) du sentiment d’insécurité est la dernière chose qu’il reste à nos gouvernants. Alors ils y vont gaiement. Ils se servent de leur dernier petit pouvoir sécuritaire comme exutoire. Mais c’est un ersatz de pouvoir. Un mur de fumée qui ne fait que cacher leur impuissance. Et pendant ce temps là, l’extrême droite monte. Et ils s’en étonnent. Alors qu’ils usent des mêmes carottes pour divertir le bon peuple.

La prochaine fois qu’un connard vous dit que vous n’avez qu’à prendre des Roms dans votre jardin, dites-lui que vous ne pouvez pas, car il est déjà squatté par vos grands-parents aux pensions de retraite faméliques, par votre frère et sa famille qui travaillait chez Florange, par vos enfants jeunes diplômés qui courent de stages en CDD, et que vous gardez une petite place pour vous, au cas où.

Mots-clés :

À propos de LaFranceapeur

Membre du comité central du redimensionnement d'images. Adepte du #goulagpourcertains. Gauchissss invétéré. Borisviantophile. Passe parfois sur #DPDA et parfois sur la Comète. #photononcontractuelle

Tous les articles par LaFranceapeur →

19 avis sur “Un Rom dans mon jardin

  1. Brigitte Couillard

    En 2014, ce problème, car c’est effectivement un problème, dont Valls ne trouve pas la vraie solution (parce qu »il n’a pas de coeur, juste une machine à monter dans les sondages) se posera de manière très différente puisqu’ils auront le droit à la libre circulation ET à travailler comme tous les autres ressortissants de l’UE.
    Et Valls n’aura plus d’alibi pour faire du bon sondage.
    Situation très difficile pour un mec dont l’ego hypertrophié ne passe pas dans toutes les portes.
    Allez courage Valls, il faudra t’y faire, ils pourront rester en France et y vivre comme nous tous…

    Répondre
  2. juan

    j’y suis emmerdé parce que j’ai un jardin. trop petit pour une caravane, mais quand même. En plus, je n’ai pas envie d’y accueillir qui que ce soit. Les Roms sont devenus une fixette de tous bords. Valls fait n’importe quoi avec les Roms mais il n’instrumentalise pas le sujet. Il « n’oriente » personne sur cette diversion.

    Répondre
    • LaFranceapeur Auteur

      Ses recentes déclarations sur le sujet (maladresses ?) laissent planer le doute. Je t’accorde tout de même que Le Pen et Estrosi sont beaucoup plus forts que lui…

      Répondre
    • CanalGuada

      Veux-tu dire que quand, dans différents médias, il prononce cette phrase en tant que Ministre de l’Intérieur : « Les Roms n’ont pas vocation à rester sur le territoire », il ne ferait passer aucun message, s’adressant essentiellement à une population Rom ?

      Beaucoup de mal avec cette facilité à nier les effets du verbe et de l’action politique chez les responsables au pouvoir, devenus commodément impuissants (pour rebondir sur mon commentaire chez toi).

      Surtout quand aucune occasion (globalement) n’est par contre manquée de reprocher à d’autres un discours un peu mordant mais avec le seul exécutif.

      Crois même que ce pourrait être l’explication du conflit (d’intérêts) permanent à gauche.

      Répondre
  3. Jean

    La bien-pensance…..

    « On s’acharne sur ces gens, rejetés dans leur pays d’origine, rejetés dans leurs pays de destination, mais pourquoi ? » ==> il faudrait peut-être répondre à cette question avant de déblatérer ces biens belles paroles… Le pays d’origine a trouvé une solution (sans doute pas la meilleur) mais le pays de destination ne leur doit rien pour autant.

    Les habitants les chassent manu militari de leurs campements de fortunes afin qu’ils aillent polluer le paysage de leur misère
    Le problème n’est pas la « pollution du paysage » comme vous dites mais les actes qui suivent ( vols à la sauvette, cambriolages, etc… ). Le pire c’est que vous le savez mais votre dogmatisme de l’Homme avec un grand H vous aveugle.

    Rassurez-vous, vous êtes bien plus de 15000 à penser de cette façon et vous n’êtes pas obligé d’avoir un jardin. Vous pouvez aussi donner votre appartement ou bien celui de votre voisine parti à l’hôpital. Article sudouest.fr. Si 15000 d’entre-vous font ça, il n’y aura plus de problème.

    Un titre pour votre prochain article : « Un Bulgare et un Georgien dans mon salon ».

    Répondre
    • corinneperpinyacorinneperpinya

      C’est bien moisi dans ton coeur « Jean » (je ne parle pas de ta tête, d’évidence elle est vide…)
      J’espère que tu ne te retrouveras jamais à être aussi indignement traité.
      Oh pis si finalement…

      Répondre
      • Jean

        Si vous me souhaitez d’être traité si « indignement » c’est certainement que vous pensez que je le mérite. Je n’oserai pas croire que cela serait gratuit venant d’un coeur grand comme le votre. Vous êtes-vous seulement posez la question pour ceux que vous semblez défendre envers et contre tout ? L’ont-il mérité ?

        On s’acharne sur ces gens, rejetés dans leur pays d’origine, […] mais pourquoi ?

        Allez-vous répondre à cette question ? Personnellement je m’en fiche, j’ai d’autres priorités : mon pays, mes concitoyens.

        Quant à mon coeur, il pourrait se porter mieux : certainement quand nos SDF et nos familles dans le besoin pourront être logés. Quand nos citoyens ne mourront plus de faim, etc.

        Ma tête est sans aucun doute vide pour votre esprit dénué de tout sens critique et refusant toute contestation. Cela fait partie du principe de la pensée unique que vous aimez tant. Si on ne pense pas comme vous, on est forcément ***, c’est bien connu. Je dis que l’auteur est bien pensant et que je ne partage pas son opinion. Vous dites que je suis un idiot. CQFD.

        Répondre
  4. LaFranceapeur Auteur

    Je peux très bien répondre à ce « pourquoi? » Sur lequel vous faites une fixette. J’y réponds d’ailleurs dans la suite du billet. En parlant de la facilité à taper sur plus faibles, sur plus pauvres que soi.
    J’y répondrais également en disant que la cause est aussi les stéréotypes à la vie dure. Savez-vous par exemple que les Roms sont sédentaires ? http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/10/17/petit-lexique-des-tsiganes-roms-gens-du-voyage_1768945_3224.html

    Savez-vous que les Roms sont des citoyens européens comme vous et moi ?

    Quant à mon cœur à moi, contrairement au vôtre, il n’a pas de patrie. Être français n’est en rien un mérite. Encore moins un héritage. C’est un de ces hasards de l’existence qui fait que vous naissez dans ce pays plutôt qu’ailleurs.

    Mon cœur à moi ne voit pas de frontières à la misère, aux injustices, aux discriminations.

    Si cela est pour vous de la « bien pensance » et bien soit. Que ma bien pensance vous étouffe.

    Répondre
    • Jean

      Encore quelqu’un qui me souhaite du mal… Décidément je suis bien mal traité par ici. On souhaite a un idiot de s’étouffer :)

      L’Europe permet la libre circulation des biens et des personnes, et non pas la liberté de squattage. Jusqu’à preuve du contraire, la France est encore un État, dispose encore d’un territoire délimité et de ses propres lois. La France n’est pas une terre d’asile pour toute la misère du monde, ne vous en déplaise.

      Vous voulez tous les sauvez et c’est très noble (sans ironie aucune). Cependant vous n’y arriverez pas, même avec toute la bonne volonté du monde. C’est triste mais c’est comme ça. Il faut être réaliste et pragmatique (ce mot ne va pas vous plaire, je sais :) ), faire des choix (celui là non plus). Mon choix se porte sur le Pays ou je suis né, par hasard certes, mais auquel je dois énormément ainsi qu’à ceux qui l’ont façonné. Il s’agit d’un héritage hasardeux que je souhaite transmettre à mon tour. J’en suis fier, même si cela est arrivé par hasard.

      Vous dites que votre cœur n’a pas de Patrie. C’est bien triste à mon sens, car, c’est bien la Patrie et l’amour de celle-ci qui a fait nos pays tels qu’ils sont, qui nous a fait tels que nous sommes. Ces gens qui se sont battus et qui sont morts pour leur Patrie, leurs civilisations doivent vous remercier chaleureusement… Mais nous ne serons pas d’accord sur ce sujet.

      Vous dites également que votre cœur ne voit pas de frontières, je pense au contraire qu’à vouloir regarder le monde entier et sauver la planète entière, vous en avez oublié de regarder à vos pieds ; là ou vos semelles s’enlisent dans la misère quotidienne d’un grand nombre de nos concitoyens qui espère désespérément qu’on leur tende la main.

      Permettez-moi une autre question. Vous êtes-vous indignez pour la vieille dame qui a vu son appartement squatté par le DAL (cf. premier commentaire) ? J’espère me tromper, mais je ne pense pas que vous aillez rédigé quoi que se soit à ce sujet. Tout au moins un écrit prenant parti pour cette vieille dame. Le fait qu’elle puisse être française n’ayant aucune importance à vos yeux, il s’agit très certainement d’une grande injustice contre laquelle il faut lutter. Avez-vous condamner le DAL pour cet acte odieux ? Si je ne me trompe pas, la réponse est non. Cohérence quand tu nous tiens…

      Pour conclure, votre article est effectivement pour moi « Bien Pensant » (rappel de la définition). Ce n’est pas moi qui est écrit : « je suis gauchiste moraliste quand même hein […]« 

      Répondre
  5. LaFranceapeur Auteur

    1/ on ne parle pas de squattage ici. La loi oblige les villes a aménager des lieux pour que ces gens qui vous dérangent puissent s’installer convenablement. Or, cette loi n’est pas respectée par les maires qui se posent ensuite en martyrs. #cqfd

    2/ le mot pragmatisme ne me plaît en effet pas quand il est utilisé pour se défausser ou pour signifier que les choses sont telles qu’elles sont et qu’il faut faire avec. Quant au mot choix, rassurez-vous il ne me dérange pas dans la mesure ou je fais les miens en conscience.

    3/ mon cœur n’a pas de patrie. Je persiste et signe. Je vois les autres, comme des semblables dont seule l’humanité m’importe, et non comme des compatriotes, des voisins, ou quelque autre qualificatif qui viserait a établir une hiérarchie entre un humain et un autre.

    4/ la misere a mes pieds n’est pas plus importante a mes yeux que celle qui sévit à des milliers de kilomètres. Permettez-moi même de (bien) penser que les deux sont liées. Ce point 4/ étant la suite logique du point 3/.

    5/ sur la dame dont le logement a été squatté. Je suppose que le fait de vous dire que j’émets une certaine réserve sur le concept de propriété privée va vous provoquer de l’urticaire ?

    6/ sur la bien-pensance, pensez bien que votre opinion et la définition de Wikipédia me passent bien, mais alors bien au-dessus. Quant à ma phrase sur la gauche moraliste, je vous invite à vous munir au plus vite d’un zeste de second degré. (Disponible dans tous les bons commerces).

    Pour conclure, je dirais que je ne vous ai jamais qualifié d’idiot. Cependant comme disais je ne sais plus qui : « le patriotisme est l’ultime refuge d’un idiot ».

    Répondre
  6. Jean

    Pour le point 1 : c’est bien beau de faire des lois encore faut il mettre des moyens. Le problème reste le même : qui paye pour mettre en place et entretenir des infrastructures pour des gens extérieurs ? Ne faudrait-il pas mieux mettre cet argent ailleurs pour des causes tout aussi noble.

    Pour le point 2/3/4/6, nous avons nos positions respectives mais visiblement incompatibles.

    Pour le point 5, effectivement cela va me provoquer de l’urticaire pour votre plus grand plaisir j’imagine. J’ai du mal à concevoir cette idée de « non propriété »

    Pour l’idiot, je faisait référence au commentaire de « corinneperpinya » (tête vide).

    Pour la citation, c’est Samuel Johnson, mais on me l’avait déjà sortie.

    Répondre
  7. rimbus

    c’est pourtant ce qu’a fait le captain Haddock dans les Bijoux de la Castafiore : il accueille les Romanichels à Moulinsard. Peut-être la meilleure BD de Tintin d’ailleurs. Les préjugés « à la Valls » sont mis à rude épreuve.

    Répondre
    • LaFranceapeur Auteur

      oui et quand les bijoux de la castafiore disparaissent on accuse les romanichels, alors que c’est une pie la coupable. comme quoi 😉

      Répondre
  8. Michel

    Je dois être idiot aussi, mais je trouve les arguments de Jean très pertinents.
    Confronté au problème des incivilités des roms depuis des années, c’est surtout « l’esclavage » de la cambriole par les très jeunes mineurs qui me choque.
    Surfant sur l’irresponsabilité pénale et les facilités d’introduction dans des endroits exiguës, je trouve cela barbare.
    Évidemment, les vols de parcmètre et à l’arrachée des Dabs sont tout aussi condamnables.
    Mais mieux vaut fermer les yeux là dessus et continuer à laisser les enfants se faire maltraiter.

    Répondre

Répondre à corinneperpinya Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Gauchistes

fabu_landcorinneperpinyaClumsyLa Rédac'

Social

Gazouillis

Newsletter

Une semaine de Babordages par e-mail.