Babordages

Pendant qu'ils ne cherchaient pas d'alternative, nous pensions à un #PlanB.

Ploucocratie

Aux cantonales de Mantes-La-Jolie, Pierre Bédier, condamné en 2006 pour corruption à 6 ans d’inéligibilité, sera de toute évidence élu ce 7 Juillet 2013. Jeter un œil sur cette liste fait froid dans le dos. Bien sûr, toutes ne sont pas égales. Mais, force est de constater, que nous avons une grande mansuétude vis à vis de la classe politique…

Ces gens qui ont eu maille à partir avec la justice sont, pour la plus grande majorité, encore en activité. Ça me laisse pantoise…

Dans le cas de Bédier, il s’agit quand même de corruption. Et bien, à Mantes-la-Jolie, on s’en moque. Le bon fonctionnement de notre République ne pourrait-elle pas hiérarchiser ? Quel est le problème avec l’inéligibilité à vie ?

Dans notre propre vie, n’avons-nous pas cette exigence ? Une échelle d’erreurs ou d’égarements, pardonnables ou pas ?

Personnellement, ce qui me met hors de moi, est l’insulte à mon intelligence. Plus simplement d’être prise pour une quiche. Dans quelque domaine que ce soit. Ainsi, ces élus ou ces gens rencontrés qui s’imaginent qu’il suffit qu’eux, tournent la page pour que moi-même je la tourne. Ceux qui pensent qu’ils peuvent salir les institutions, les fonctions, la République. Ceux qui pensent qu’ils peuvent se refaire une virginité sous un nouveau nom, une nouvelle bannière, un nouveau parti. Faut-il être un drôle d’imbécile pour imaginer que ça passera comme une lettre à la poste…

Cette élection à Mantes-La-Jolie me dégoûte. Mais, ceci étant posé, je ne peux m’empêcher de reconnaître que, tant que nous nous laisserons traiter comme des ploucs, et bien nous resterons des ploucs. Dans l’urgence de ce que nous devons reconquérir, il y a, indéniablement, la dignité. Vite.

Mots-clés :

corinneperpinya

À propos de corinneperpinya

Adepte du parler cru et dru ce qui n'empêche pas une certaine poésie. Colèrophile patentée, j'avance telle la pasionaria, mon petit poing levé. Je suis un troll (ou une crétine) du PG. Comme il se doit, je mange les enfants (mais pas trop c'est indigeste). En attendant la révolution citoyenne, je fais des @mursdescons pour les envoyer au goulag. Mon héros est Jean-Mimi Aplatie, chef du bureau des #journalistesassis. Un sacerdose. En bref, j'ai terrorisé Edwy Plenel, tu comprendras qu'il ne faut pas me chatouiller, je suis très réactive. #mouarf

Tous les articles par corinneperpinya →

Articles connexes

3 avis sur “Ploucocratie

  1. istaria

    Duhamel disait « Chaque civilisation a les ordures qu’elle mérite. »

    J’ais quand même l’impression qu’en l’espèce, on est très méritant.
    Il y a de toute manière bien longtemps déjà, que les choix ne se font plus sur le fond et que la politique est devenu le nouveau marché du marketing. LE plus inquiétant, c’est que cela marche avec une facilité déconcertante.
    Vous, ici, qui êtes habitués à discuter, ou du moins croiser, les énergumènes du net, savez à quel point ils sont méticuleux à rabâcher les éléments de langage qu’on leur inculte.
    Dès lors que l’image gouverne, le verbe n’a plus de pouvoir.

    Répondre
  2. Pingback : Algorithmes et réseaux | Babordages

Répondre à istaria Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Gauchistes

fabu_landcorinneperpinyaClumsyLa Rédac'

Social

Gazouillis

Newsletter

Une semaine de Babordages par e-mail.