Babordages

Pendant qu'ils ne cherchaient pas d'alternative, nous pensions à un #PlanB.

Oh un arc-en-ciel !!!

Il était une fois un pays tout rose. Du rose clair jusqu’au rose foncé, presque rouge. Mais pas trop, le rouge ça énerve les toros ! Si jamais un habitant avait la velléité de se pencher vers la couleur honnie, Bruno PimPomLeRoux prenait ses petites jambes à son cou pour aller au local peinture, attachait le malheureux et, avec cette frénésie légendaire qui en a fait le chef des Roses dans la vieille et redondante assemblée, te le repeignait couleur réglementaire !

Fort heureusement, ça n’arrivait pas souvent. Il y avait bien eu une grosse panique en 2002 quand le 1er des Roses n’avait pas vu venir la préférence des gueux pour le bleu, blanc, rouge. Oulala, la situation était grave !! Lionel Rosepin s’était exilé à l’île de Ré, non pas parce qu’il avait prononcé cette phrase terrible « mon programme n’est pas socialiste » mais parce qu’une dame, Christiane Taubira, trouvant, sans doute, que ça valait la peine de mener une campagne de gauche, avait obtenu 2,32% de suffrage, un score bolchevik, il va de soi.

Dans la grande maison rose, ça pleurait, ça chouinait, ça voulait que Christiane retourne à Cayenne dans une grande bâtisse, certes désaffectée, mais que les pros de la peinture remettraient en état dans l’heure !

Ils ont pleuré pendant 5 ans. À chaudes larmes. Ça leur a pris tout leur temps. Pas trouvé celui pour réfléchir au pourquoi du comment. Ils tournaient en boucle sur « Vilaine Christiane, Vilaine ! ».

En 2007, les imbéciles de villageois qui avaient déjà gravement fauté en 2002, récidivèrent. Ils choisirent certes une Rose, mais la mauvaise. Mais qu’ils sont bêtes !!!! Alors, les gros bras, en débardeur Hugo Boss, allaient leur donner une belle leçon pour faire, tout le temps, les mauvais choix.

Ça a donné ce que l’on sait. 5 ans de bleu, blanc, rouge pâle qui, au fur et à mesure des années allait devenir de plus en plus bleu, blanc, rouge foncé comme la petite flamme de « qui on sait ».

Ils ont pleuré pendant 5 ans. À chaudes larmes. Ça leur a pris tout leur temps. Pas trouvé celui pour réfléchir au pourquoi du comment. Ils tournaient en boucle sur « Vilaine, Ségolène, Vilaine !! »

En 2012, un miracle, une erreur, un malentendu. Un Rose devient Président !!! Et lui, il aime les couleurs. Alors, il va mettre un peu de vert. Il pense à du orange mais les gros bras en débardeurs Hugo Boss lui disent « non pas maintenant, le rose, vert et orange, c’est pas beau ! ». Bien sûr, ils ne mettent pas de rouge. Le rouge, ça énerve les toros.

Fin 2012, à cause de l’officine trotskiste Médiapart, on apprend que le Ministre délégué au budget, que l’on croyait rose, est en fait cacaboudin (en fait, ils étaient pleins à le savoir, mais bon, tant que les gueux l’ignoraient…). Oulala la situation est grave !!!!

Le ministre cacaboudin démissionne. Il faut revoter à Villeneuve/Lot. Les habitants qui aimaient bien le rose, parce que c’est enfin l’été, se prennent de passion pour le jaune du soleil. Tellement qu’ils oublient d’aller voter ! Le résultat est sans appel. Pas de rose au 2e tour. Ce sera une lutte entre 2 bleu, blanc, rouge foncé. Un qui l’affirme, l’autre pas, mais on n’est plus des quiches…

Ça va donner ce que l’on sait. Ils vont pleurer pendant 5 ans. À chaudes larmes. Ça va leur prendre tout leur temps. Ils ne trouveront pas celui pour réfléchir au pourquoi du comment. Ils tourneront en boucle sur « Vilain Jérôme, Vilain !! ».

Mais comme ils sont loin d’être cons (ah ah ah !), ils disent aussi « c’est moche le vert !! ». Donc, normalement, ils devraient, vite fait, le remplacer par le orange.

Mais comme ils sont loin d’être cons (ah ah ah !) ils disent aussi « fait chier le rouge !! »

Ainsi, dans cette triste histoire, comme les autres fois, ils ne trouveront pas le temps de se demander :

« C’est la faute de l’ANI, de la non-amnistie sociale, du TSCG, du SMIC au ras des pâquerettes, du chômage exponentiel, du pouvoir d’achat en berne, de l’austérité et sa Reine TINA ? »

Bref, « est-ce à cause de notre politique à la con » ? Non, ça, ils ne se le demanderont pas. Parce que les Roses sont tombés dans la marmite de la science infuse. Les Roses ne se trompent jamais. On voit tous qu’au bout, il y a un mur, peint en bleu, blanc, rouge foncé. Mais pas eux.

Eux, ils voient la vie en rose quand 8 millions de gens, à minima, la voient en noir. Foncé le noir.

corinneperpinya

À propos de corinneperpinya

Adepte du parler cru et dru ce qui n'empêche pas une certaine poésie. Colèrophile patentée, j'avance telle la pasionaria, mon petit poing levé. Je suis un troll (ou une crétine) du PG. Comme il se doit, je mange les enfants (mais pas trop c'est indigeste). En attendant la révolution citoyenne, je fais des @mursdescons pour les envoyer au goulag. Mon héros est Jean-Mimi Aplatie, chef du bureau des #journalistesassis. Un sacerdose. En bref, j'ai terrorisé Edwy Plenel, tu comprendras qu'il ne faut pas me chatouiller, je suis très réactive. #mouarf

Tous les articles par corinneperpinya →

2 avis sur “Oh un arc-en-ciel !!!

  1. nounourse

    Je découvre Babordages, et j’adore votre humour autant que vos idées… Nul doute que je vais devenir une lectrice patentée !
    Et vais même sans doute avoir très envie de partager, mais pour l’instant je retourne lire, il m’en reste plein encore à découvrir ….

    Répondre
    • corinneperpinyacorinneperpinya Auteur

      Merci beaucoup. Ravie que vous assembliez mon humour et mes idées, mais je vais avoir une sacrée pression maintenant 😉
      J’aurais pu rajouter nombres de choses qui me défrisent un peu mais je m’en garde pour de prochains billets.

      Répondre

Répondre à nounourse Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Gauchistes

fabu_landcorinneperpinyaClumsyLa Rédac'

Social

Gazouillis

Newsletter

Une semaine de Babordages par e-mail.